Rechercher sur ce blogue

13 mars 2009

Historicité du CLAL

Vers la moitié des années 1990, les besoins en logements sociaux sont de plus en plus criants. Plusieurs luttes sont donc menées. À la fin 1990, un groupe de femmes décide de fonder un comité logement afin répondre à certains besoins du milieu qui concernent particulièrement le droit du logement et le logement social. Le 3 mars 2000, le Comité logement, développement et femmes est officiellement constitué. La majorité de ses membres sont des femmes et cet organisme est géré par des femmes. Ce n'est que fin 2002 que celui-ci change de raison sociale pour venir en aide à tous les locataires de son secteur. Il devient ainsi le Comité logement d'aide aux locataires.
Depuis le printemps 2002, la pénurie de logements qui a frappé la région a mené le CLAL à développer le volet psychosocial auprès des locataires. Ainsi, comme notre nom l'indique aujourd'hui, nous sommes un comité logement"d'aide"aux locataires.

Notre organisme, qui mise largement sur les aspects d'entraide, d'éducation et de développement de logements sociaux, offre un service de première ligne. Nous apportons une aide qui contribue au soulagement de la pauvreté par la promotion du développement de logements sociaux. Nous sommes toujours à la recherche de terrains vacants pour développer ce genre de projets.

Actifs et présents dans la communauté, les membres de ce comité ont constaté qu'une grande partie de la clientèle est composée de personnes aînées et de personnes immigrantes. Souvent vulnérables, ces gens ont besoin d'appui et de soutien vu leur plus grande méconnaissance de leurs droits comme locataire. Nous voulons que ces personnes soient actives dans la société, et nous croyons que cela commence par le respect de leurs droits.

Enfin, nous élaborons des guides, des dépliants d'informations et mettons sur pied des ateliers éducatifs. Tout cela a pour but d'informer les locataires, de les assister dans la défense de leurs droits et de promouvoir le développement du logement social. Nous favorisons le regroupement afin de briser le silence et l'isolement.